1 2

Les Initiatives Culturelles : Un Chemin garanti vers le Développement Durable

 

L’on fête aujourd'hui le 20ème anniversaire de l'Union Libano-Européenne. A cette occasion, nous tenons à confirmer encore une fois la vision de son fondateur Dr. Faouzi Adaimi, que nous sommes capables – au Liban et à travers le Liban – de jouer un rôle stratégique nous réunissant avec les Etats et Communautés de l'Union Européenne tout en assurant la prospérité de la région et tout en renforçant la présence permanente de notre identité nationale.

Nous vivons au Liban dans une société harmonieuse formée de groupes ethniques et confessionnels variés, et nous considérons que la culture n’est pas un luxe, sinon une nécessité stratégique pour la société, pour que cette dernière soit active, dynamique, et jeune dans sa vision diplomatique culturelle, qui signifie pour nous l’échange culturel à grande échelle et d’une manière déclarée, et qui requiert un partenariat avec les innovateurs de la culture et leurs gouvernements. Pour nous, cette diplomatie est synonyme d’ouverture au monde, sur ce, nous invitons le monde à être notre partenaire, non seulement au niveau économique, car nous croyons fort au rôle prépondérant de la culture dans une époque et une situation où la force économique n’est plus suffisante toute seule pour établir la sécurité dans la région.

Nous avons hâte de travailler ensemble pour la paix, pour que l’identité des peuples devienne une question culturelle relative, et nous considérons que les organisations non gouvernementales constituent un passage vers la création d’une diplomatie culturelle durable, vu que la communauté du secteur privé est la plus capable de prendre des initiatives afin de soutenir la culture – celle-ci étant aujourd’hui plus que jamais une question globale et essentielle formant une partie intégrante du développement d’une société civile vitale et effective, et la force motrice du développement durable et du futur de tous les individus et tous les groupes.

Compte tenu de l’article 8 (paragraphe « a ») du Traité sur l’Union Européenne lié à l’intention de développer avec les pays de voisinage des relations privilégiées, en vue d'établir un espace de prospérité et de bon voisinage, fondé sur les valeurs de l'Union et caractérisé par des relations étroites et pacifiques reposant sur la coopération, nous avons hâte de développer des projets qui renforceraient les échanges culturels entre l’Union Européenne et la région de la Méditerranée, afin d’aboutir à un espace méditerranéen, un espace de mouvements sociaux mobilisés et motivés pour lutter contre la guerre, un espace de luttes communes en faveur des droits politiques, économiques, sociaux, et culturels, un espace méditerranéen solidaire qui respecte l’Homme et son environnement, et qui incarne la continuité et la durabilité, étant donné que la région de la Méditerranée était de tout temps le berceau et la croisée des civilisations, depuis que ses populations – surtout au Liban – ont contribué considérablement à l’enrichissement mutuel de leurs cultures.

Antoine Zakhia
Président de l’Union Libano-Européenne